R&M, entreprise suisse active à l’international basée à Wetzikon et spécialisée dans le développement et la réalisation de systèmes de câblage pour les infrastructures réseau exigeantes, enrichit sa gamme Polaris de coffrets de terminaisons fibre pour la desserte FTTH (fibre jusqu’au domicile) de petits et grands bâtiments. Ces coffrets permettent aux exploitants de réseaux d’interconnecter et de gérer un nombre croissant de câbles fibre dans un espace très réduit. La gamme se décline désormais en cinq modèles : le plus petit coffret reçoit jusqu’à quatre traversées pour les raccordements FTTH, le plus grand jusqu’à 36 traversées ou 288 connexions épissées.

Les coffrets Polaris contiennent tous les composants dont les exploitants de réseaux ont besoin sur place pour la desserte FTTH : câbles de branchement ou de raccordement et cordons de brassage, compartiments à fibres ou à câbles à structure libre, modules pour cassettes, connexions épissées, brassées et sur splitter. Les composants fonctionnels des trois plus grands modèles sont placés à l’avant et à l’arrière sur un support mobile. Les traversées, les cassettes d’épissures, les splitters et les guides-fibres sont facilement accessibles. Ils s’installent et se mettent à niveau en quelques gestes. L’espace de lovage pour les surlongueurs et les câbles clients se trouve dans le fond du coffret. 

L’introduction des câbles est facilitée par les joints multi-éléments. Les câbles s’insèrent en un tournemain, si bien qu’il n’est plus nécessaire de les enfiler à travers les joints, comme c’est le cas pour les coffrets traditionnels. Les entrées de câbles remplissent tous les critères de l’indice de protection IP65. Les coffrets conviennent donc également pour l’installation à l’extérieur. 

De construction modulaire, les coffrets s’adaptent à l’évolution des besoins du marché. Les fournisseurs de services FTTH peuvent configurer et modifier l’équipement des coffrets à volonté ou les densifier ultérieurement, afin de réaliser les topologies typiques des réseaux d’accès, de la maison individuelle aux lotissements et aux grands complexes immobiliers. Dans un bâtiment, les coffrets conviennent aussi bien aux points de raccordement d’immeuble qu’aux colonnes montantes, aux répartiteurs d’étage et aux prises fibre dans les bureaux ou les appartements. 

Modèles et capacités :

  • Polaris-Box 4 : 156 x 230 x 63 mm. Équipement de base pour 2 ou 4 connecteurs SC, LC duplex, E-2000™), 12 connexions épissées et 1 splitter avec un rapport 1:4 ou 1:8. Cassette d’épissures supplémentaire en option.
  • Polaris-Box 6 : 197 x 285 x 63 mm. Équipement de base pour 6 connecteurs (en fonction du type de traversée SC, LC duplex, E-2000™), 12 connexions épissées et 3 splitters avec un rapport 1:4. Options : 48 connexions épissées supplémentaires avec 4 x cassettes FMTS 1TUP.
  • Polaris-Box 16 : 217 x 310 x 110 mm. Équipement de base pour 16 ou 24 connecteurs SC, LC-D ou E-2000™, 24 connexions épissées et 3 splitters avec un rapport 1:8. Options : 2 x modules de splitter LGX.
  • Polaris-Box 24 : 263 x 371 x 150 mm. Équipement de base pour 24 connecteurs SC, LC-D ou E-2000, 144 connexions épissées, 6 splitters avec un rapport 1:8 et 12 unités TPU (Tray Position Unit) pouvant recevoir des cassettes à épissures ou à splitters.
  • Polaris-Box 36 : 330 x 450 x 150 mm. Équipement de base pour 36 connecteurs SC, LC-D ou E-2000™, 24 unités TPU (Tray Position Unit) pour 288 connexions épissées au maximum et 8 splitters avec un rapport 1:8.

R&M

Basé à Wetzikon (Suisse), le groupe R&M (Reichle & De-Massari AG) opère à l’international dans les domaines des technologies de l’information et de la communication. L’entreprise développe, fabrique et distribue des produits et des systèmes évolutifs pour les réseaux de données et de communication. Sa capacité d’innovation permet à R&M de proposer aujourd’hui, outre le câblage réseau, une gamme complète de solutions de connectivité destinées à équiper, entre autres, les réseaux locaux, les réseaux de télécommunication ainsi que les réseaux de fibre jusqu’au domicile et les centres de données. Fondée en 1964, l’entreprise familiale exploite ses propres usines de production sur treize sites.