Comme maintes entreprises fascinantes, Hamilton a vu le jour dans un garage. À la fin des années 40, Clark Hamilton, ingénieur chimiste et diplômé du MIT, s’était fixé un objectif ambitieux : développer un outil de précision permettant de manipuler de microscopiques échantillons de liquide. C’est ainsi qu’il inventa la légendaire seringue Microliter, qu’il mit en production dès 1953 dans son propre atelier à Whittier, près de Los Angeles. Depuis lors, les seringues de précision Hamilton sont la référence pour les analyses chimiques et de diagnostic. Et aujourd’hui encore, elles sont vendues au même prix qu’à l’époque de la fondation de l’entreprise.

Nous ne pouvons nous permettre la moindre erreur ou interruption d’exploitation, aussi exigeons-nous une sécurité connectique absolue sur tous nos sites. 

Achim Sax, Head of Facility Management, Hamilton Bonaduz AG

Leader du marché

L’entreprise connut une croissance rapide et en 1960, elle s’installa à Reno, dans le Nevada. Six ans plus tard, Hamilton ouvrait un hub en dehors des États-Unis. Tombé amoureux des montagnes suisses et des Grisons, il choisit la petite ville de Bonaduz pour y développer de nouveaux produits dans l’esprit « Made in Switzerland ». Depuis Bonaduz il put également lancer la distribution des produits Hamilton en Europe.

Aujourd’hui, l’entreprise familiale est leader mondial des solutions de manutention automatisée de liquides. Elle fabrique des pipettes, des minilaboratoires et des capteurs qui font référence dans le domaine des techniques médicales, les industries chimique et pharmaceutique, les biotechnologies et l’industrie alimentaire. Hamilton est à l’origine d’innovations grâce auxquelles il a été possible pour la toute première fois de déceler le VIH et le virus de l’hépatite dans du sang complet.

Demande boostée par la pandémie

Tout aussi utiles sont les ventilateurs intelligents que la filiale Hamilton Medical, à Bonaduz, développe et fabrique depuis 1983 : ils renforcent la sécurité des patients nécessitant des soins intensifs. La crise sanitaire actuelle a fortement accru la demande pour ces produits de qualité.

Grâce au dévouement des employés d’Hamilton, l’armée et d’innombrables hôpitaux partout dans le monde, ont pu recevoir des ventilateurs et des consommables en un temps record. Des processus standardisés et automatisés permettent d’assembler un ventilateur en 40 minutes.

Investissements sur site

Les entreprises du groupe Hamilton développent leurs sites avec la même approche dynamique et résolue qu’en matière d’innovation et de croissance. Le dernier grand projet en date est la construction d’une nouvelle unité de production à Domat/Ems, dans le canton des Grisons.

De manière générale, Hamilton utilise des systèmes de R&M. Mandatée pour le câblage du LAN et des salles de serveurs, Elektro Rhyner AG, à Glaris, s’est acquittée de sa mission sous une forte pression des délais et des standards extrêmement sévères en matière de sécurité, de compliance et d’hygiène qui prévalent dans le secteur médical.

Auparavant, Hamilton avait confié à la société Schönholzer AG, à Coire, la mise en place d’un réseau fibre sur le campus de Bonaduz et la modernisation du réseau de son siège historique, comprenant notamment son raccordement à un centre de calcul restructuré. Les travaux devaient être effectués en cours d’exploitation et à un rythme soutenu.

La question de l’encombrement était un défi de taille pour les planificateurs et installateurs de Schönholzer, car il s’agissait de loger le nouveau câblage fibre et cuivre dans l’ancien système de chemins de câble. « C’était un travail de forçat et pour nous, un saut dans le temps », commente Achim Sax, Facility Manager chez Hamilton. De plus, Hamilton profitait de l’occasion pour installer des infrastructures PoE et IDO (Internet des objets), en prévision de l’avenir.

Achim Sax : « Beaucoup de choses ont changé en cinq ans. Les besoins de l’administration et de la production en matière d’IDO, cloud, largeur de bande, automatisation et solutions de collaboration ont fortement augmenté. La numérisation est en progression constante. Nos réseaux doivent être parés pour ces évolutions. Et dans notre secteur, la connectivité est primordiale. »

La standardisation, clé du succès

Malgré la dynamique ambiante, les projets ont été couronnés de succès. La recette de ce succès tient en deux mots : standardisation systématique.

Des manuels d’instructions décrivent avec précision les prescriptions de réalisation des installations fibre et cuivre dans les centres de calcul et le câblage de bâtiment des usines dans les Grisons et en Roumanie. Les composants réseaux, nomenclatures, références aux normes, procédés de mesure et processus de garantie y sont également stipulés.

Hamilton et R&M ont élaboré ensemble ces manuels. Planificateurs et installateurs ont l’obligation de les respecter à la lettre ainsi que les processus d’installation prescrits. En outre, les standards prévoient que seuls les planificateurs certifiés R&M sont admis.

Achim Sax et Roman Janett, son collègue du service ICT, ont une confiance inconditionnelle dans les produits R&M : « Nous n’avons jamais de problèmes avec ces produits. » Qualité, sécurité d’utilisation, fiabilité et garanties font partie intégrante de l’offre. R&M accompagne chaque projet par son expertise et des prestations de support et de logistique ainsi que, dans le domaine du câblage fibre, des prestations de mesurage.

Nous ne pouvons nous permettre la moindre erreur ou interruption d’exploitation, aussi exigeons-nous une sécurité connectique absolue sur tous nos sites », c’est en ces termes qu’Achim Sax justifie la standardisation systématique et les exigences pointues imposées aux partenaires de projet. La technique réseau doit elle aussi contribuer à améliorer la vie des gens.

Dans le nouveau bâtiment de Domat/Ems. De g. à dr. : Achim Sax, Head of Facility Management, Hamilton Bonaduz AG ; Roman Janett, ICT Network Engineer, Hamilton Bonaduz AG ; René Wunderli, R&M Suisse