Cellnex Telecom Group, l’un des principaux opérateurs européens de réseaux de téléphonie mobile, a racheté la société XOC par l’entremise de Tradia Telecom, l’une de ses filiales, en juillet 2018. Dans sa corbeille, XOC apportait 3800 km de lignes optiques et 55 noeuds de réseau, y compris leurs équipements télécoms passifs et actifs. Au départ, les infrastructures de XOC étaient destinées à interconnecter les sites de l’administration catalane.

Par le rachat de XOC, Cellnex a renforcé sa position de fournisseur de services WAN. Le groupe, dont le réseau comporte plus de 53 000 sites en Europe, fournit des services de co-implantation aux opérateurs de téléphonie mobile, ainsi que des services de communication dans les segments de la transmission de données, de la radiodiffusion et des systèmes de sécurité et de secours en cas de catastrophe. Les applications smart city et IoT font également partie de son offre.

Pau Gete Alonso, Fiber Deployment Area Manager, XOC; Miguel Ángel Santos, R&M Spain; Roger Llorca, Infrastructure Manager, XOC

Objectif : réseau fibre

Cellnex s’est donné pour objectif de déployer un vaste réseau de télécommunication à fibres optiques et à haut débit destiné à relier entre eux les différents sites de la « généralité de Catalogne », l’organisation politique de la communauté autonome de Catalogne. La topologie du réseau est basée sur une dorsale avec des câbles à 96 ou 128 fibres monomodes interconnectant les noeuds.

Ces derniers couvrent chacun une zone dont le rayon peut aller jusqu’à 100 km. Dans les communes où les services sont fournis, les clients finals sont desservis par le réseau de distribution déployé au départ des noeuds ou du réseau fédérateur. La construction de ces infrastructures requiert des investissements supplémentaires.

S’agissant des critères de sélection et d’homologation de nouveaux répartiteurs optiques, la densité d’équipement semblait ne jouer qu’un rôle secondaire, car dans le segment de gros dans lequel Cellnex opère, d’autres critères sont décisifs, notamment la disponibilité des services, la capacité du réseau et les réserves de fibres optiques noires.

R&M développe en permanence des solutions fibre de haute qualité, cela signifie que nous pouvons compter sur un partenaire fiable, avec lequel nous entretenons des contacts étroits, afin de maîtriser l’expansion continuelle de ces prochaines années.

Roger Llorca, Infrastructure Manager, XOC

Une polyvalence décisive

Bientôt apparurent d’autres critères, de nature économique : Cellnex voulait resserrer les coûts d’exploitation des infrastructures en réduisant la taille des locaux techniques abritant les noeuds de réseau, dans le but d’économiser les frais de location, d’électricité et de climatisation. Une telle stratégie comporte toutefois de nouveaux défis. En effet, qui dit locaux techniques de taille réduite, dit répartiteurs optiques plus compacts, meilleure exploitation de l’espace disponible et révision de l’organisation du câblage. 

XOC, filiale de Cellnex, était déjà familiarisée avec de telles exigences, ayant eu recours, dès 2013, en pareil contexte, aux répartiteurs optiques (ODF) de R&M. Dès les premières étapes du projet, XOC avait opté pour le répartiteur ODF-SCM comme plateforme de distribution, avec des baies de 19" et 21" à 42 unités de hauteur, des panneaux de brassage UniRack, des FiberModules HD ainsi que le système de guidage de câbles Raceway.

Aussi, logiquement, XOC choisit de miser sur le répartiteur optique de nouvelle génération. En 2019, la direction donna le feu vert à l’achat du nouveau répartiteur PRIME ODF. Les modules PRIME compacts autorisent une densité de ports plus élevée dans les baies, tout en conservant les caractéristiques très appréciées dans les locaux techniques, et qui font la réputation de R&M, notamment leur polyvalence. Ils s’installent rapidement dans les environnements exigus ou à haute densité de fibres. Leur modularité et le montage sans outil facilitent la migration vers des infrastructures réseau existantes ou nouvelles.

Le client apprécie en particulier le châssis 3U de la gamme PRIME. Configurable par l’avant, il convient tant pour l’épissage, le brassage et les configurations breakout que comme simple compartiment fibres.

Nouveaux défis

Avec la construction des futurs réseaux 5G, Cellnex va au-devant de nouveaux défis : il s’agira, entre autres, d’interconnecter les sites d’antenne par réseaux optiques, afin de pouvoir commercialiser les capacités de transmission. Ces réseaux exigeront des solutions fibres faciles à mettre en place, mais aussi aisées à dimensionner, exploiter, gérer et entretenir.

Cellnex et XOC savent d’ores et déjà qu’ils pourront compter sur le soutien de partenaires technologiques tels que R&M. Ils ont ainsi l’assurance que les solutions qu’ils mettront en oeuvre sont conformes au dernier état de la technique et taillées sur mesure pour les besoins futurs du marché.