Bien que le câblage soit l'un des facteurs les plus importants pour les performances du réseau, il ne représente que 2 à 4 % du total des investissements dans les projets de datacenters. En fait, 40 à 50 % des échecs peuvent être attribués à une mauvaise technique de raccordement et à la mauvaise qualité des réseaux physiques qui en découle.

En parallèle, le câblage bénéficie de l’évolution de plus en plus fréquente des infrastructures informatiques existantes vers le Cloud. Si une connexion à un serveur physique ne fournit pas les performances requises en termes de temps de réponse, de débit de données ou de perte de paquets, cela affectera l'accès à toutes les autres machines connectées au serveur.

R&M vous accompagne avec ses solutions Datacenter, que vous en construisiez un nouveau ou adaptiez votre infrastructure aux dernières exigences.